La philosophie de Schopenhauer : Résumé VIDEO (Talk) & ECRIT (Plan, extraits)

INTRODUCTION

Mes recherches sur le pessimisme (entre autres) pour mon projet de docu-fiction « BAUDELAIRE HOUSE » m’auront mené tout droit vers le philosophe qui fait référence en la matière, devenu l’emblème du pessimisme et dont l’influence sur la vie intellectuelle et artistique de la fin du XIXe siècle a été retentissante : Arthur Schopenhauer (1788-1860).

Le philosophe allemand et misanthrope de Francfort s’est imposé comme le « troisième homme » de mon portrait croisé entre Charles Baudelaire (1821-1867) et le Dr Gregory House (2004-2012), une sorte de chaînon manquant entre les deux, mettant en évidence leurs points communs et conciliant leurs différences, mais surtout, donnant une solide assise philosophiques aux thématiques de la mélancolie, du bonheur impossible, de la misanthropie, de la solitude et du pessimisme.

Le « Complotisme » ou la manipulation d’une espèce en quête d’imaginaire

Conspirationniste, Complotiste :

« se dit de quelqu’un qui récuse la version communément admise d’un événement et cherche à démontrer que celui-ci résulte d’un complot fomenté par une minorité active ».

Source : Petit Larousse 2017

« tendance à attribuer abusivement l’origine d’un événement historique ou d’un fait social à un inavouable complot dont les auteurs présumés – ou ceux à qui il est réputé profiter – conspireraient, dans leur intérêt, à tenir cachée la vérité. On peut ainsi définir une théorie du complot comme un récit « alternatif » qui prétend bouleverser de manière significative la connaissance que nous avons d’un événement et donc concurrencer la « version » qui en est communément acceptée, stigmatisée comme « officielle ». »

Source : Conspiracy Watch